Les journées européennes du patrimoine

Le 14 et 15 septembre 2013 ont eut lieu les journée européennes du patrimoine. Je n’avais encore jamais profité de cette belle occasion qui nous est donné de visiter des lieux habituellement fermé ou partiellement fermé au public.

Petit aparté, je trouve dommage que tous les pays d’Europe fassent leurs journées du patrimoine le même week-end. Cela ne permet pas à ceux qui en ont la possibilité de visiter plusieurs pays dans l’année. Les patrimoines de chacun étant très riches, il est impossible de tous voir en seulement 2 jours dans son propre pays alors espérer accéder aux lieux caché de nos voisins impose de se limiter grandement.

Ceci étant dit, je suis allé voir le palais du Luxembourg, les serres du jardin du Luxembourg et l’école des Mines. Ayant un peut décidé cette sortie au dernier moment, je n’avais pas planifié d’autres visites faute de temps.

Afin de réduire mon temps d’attente, je me suis présenté à l’entrée du palais du Luxembourg un petit peu avant 9h du matin sachant que les portes ouvraient à 9h30. Je n’ai pas vérifié l’heure mais il me semble que les gardiens ont ouvert les barrières avant l’heure et comme il y avait 2 entrées, la queue a très vite disparut. Donc environ 30minutes d’attente. Correct!

Tous le palais n’était pas visible car l’aile Boffrand était en travaux d’aménagement pour permettre l’accès aux personnes à mobilité réduite. Seules L’escalier et 2 salles étaient visibles.

C’est par ce coté qu’a commencé ma visite. Les hôtes distribuent un petit guide de la visite et on monte un grand escalier de pierre au plafond richement décoré puis on accède à 2 salles dont une à moitié en travaux qui permet d’accéder à une salle à manger de réception.
      

En entrant, j’ai été stupéfait par la richesse de la décoration. Je m’attendais à un intérieur plutôt austère et fonctionnel. J’ignorais que le rôle du palais allais au delà de l’accueil du sénat. Après discussion avec un huissier, j’ai appris que le palais servait aussi pour des réceptions avec des personnalité étrangères ou des cérémonies particulières.

Une fois l’escalier redescendu, on retourne dans la cours en passant devant un parterre de fleurs entourant une fontaine qui se trouvent au dessus du toi d’un blockhaus datant d’avant la seconde GM.

La visite se poursuit par l’escalier d’honneur.
  

Puis la chambre de la reine (Marie de Médicis)
    

Le salon des messager d’état :
  

Le bureau des questeurs :

La bibliothèque du sénat :
Elles contiennent plus de 370 000 volumes. Des ouvrages de droits concernant tous les domaines imaginables, les publications du journal officiel, et aussi des livres de «loisir», encyclopédies etc.
    

La salle des séances (l’hémicycle) : Cette salle est très belle. Richement décorée mais sans être trop criard. Un huissier de séance expliquait son rôle dans l’hémicycle et racontait l’histoire de son costume de travail.
      

La salle des conférences :
Il n’y a pas 1 cm2 ce cette salle qui n’ai pas un motif décoratif ou une sculpture y compris le plafond. Un peu chargé pour faire pareil à la maison mais on en prends plein les yeux!
Dans cette salle permet aux sénateurs de rencontrer la presse ou leurs conseillés sans s’éloigner de la salle des séance. On y trouve un trône de Napoléon 1er.
    

La visite continue par l’annexe de la bibliothèque :
On y trouve des ouvrages plus anciens que dans la bibliothèque ou moins utilisés et toutes les publications reliées des journaux «Le Monde» et «Le Figaro» depuis la fin de XIXème siècle.
      

Puis la salle du livre d’Or :
Il n’y a plus de livre d’Or dans la salle. Elle est presque vide. Il reste l’or aux murs. Le livre n’est plus là car il n’a plus lieu d’y être. Ce livre d’Or n’avais pas du tout l’usage qu’on lui octroie aujourd’hui. Il s’agissait du livre dans lequel se trouvait toutes les armoiries des pairs de France du temps ou le sénat s’appelait la Chambre des Pairs.
  

Suivent quelques bureaux des vices présidents du sénat et des salle aménagées plus récemment :
  

Après la visite du palais, une petite collation dans un restaurant gastronomique américain suivit  de la visite des serres du Luxembourg qui ne sont pas visible le reste de l’année. Elles se divisent en 4 zones. Une plate-bande d’essai extérieur pour cultiver et tester les éventuelles future plantation des massif du jardin. Une serre de culture de fougères, qui sont utilisées pour les décorations florales, une serre de plantes fleuries en pots (hortensias, bégonias …) et de plante pour des expositions Enfin un groupe de plusieurs petites serres avec des climats différents qui proposent une étonnante collection d’orchidées.
      

Et pour terminer, la visite de la collection minérale de l’école des mines. Une collection de 100 000 pièces dont 4000 sont exposées. Pour un ignorant comme moi dans le domaine, on remarquera au début de la visite des roches mises en valeurs par leur taille et leur curiosité, mais la suite, mise à par quelques cas particuliers, est assez vite lassante.
    

Fin de la visite vers 15h avec une petite fatigue et les pieds usés de piétiner. Mais le réveil matinal et le déplacement valait le détour. L’année prochaine je préparerais plus tôt mon programme.

Posted in Non classé | Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *